LAX-√Ā

About Laxa

L’ANGLING CLUB LAX-A


Créé il y a 20 ans, l’Angling Club Lax-A, propose aujourd’hui des voyages de Pêche et de chasse de l’Islande à la Terre de Feu, en passant par la Norvège, l’Ecosse, Cuba et la péninsule de Kola.

ArniDans les années 70,  caché dans les maigres bosquets qui bordent l'Ellidaàr, la petite rivière qui traverse Reykjavik , un garçon d’ une douzaine d’années, observe un étrange manège. Un pêcheur  étranger fait gracieusement voltiger au-dessus des courants, une ligne brillamment colorée, en longues et splendides arabesques. Pour Arni Baldursson qui croyait que seul un bouquet grouillant de gros lombrics permettait de capturer truites de mer et saumons, cette façon de faire ne pouvait que relever de la magie, surtout quand un saumon dans un énorme remous, s'empara de la mouche, à peine celle-ci avait-elle effleuré l'eau. Tant d'efficacité associée à autant d'esthétique, ne pouvait se faire sans l'intervention des elfes....Et quand le pêcheur, qui était  anglais,  lui expliqua la façon de lancer et lui offrit quelques mouches brillamment colorées, Arni se dit qu'en apprenant à pêcher à la mouche, il n'aurait plus besoin d'aller rôder la nuit, sous la pluie, dans le cimetière de Reykjavik, pour récolter les gros lombrics qui se promènent sur les pelouses. Essayez donc dans une île volcanique, où tous les jardins sont de petits champs de lave, de bêcher dans le basalte ou les scories....


arni2.jpgQuand il put enfin s'acheter la canne de ses rêves, il l'étrenna en prenant deux saumons. Le garde-pêche de l’Ellidaar, qui l’avait maintes fois auparavant raccompagné à la maison tout en lui confisquant ses cannes à lancer et ses réserves de vers, renonça ce jour-là à le verbaliser. Autant de constance, de précocité et de talent avec une canne à mouche auguraient d’un destin hors du commun. Les elfes en avaient décidé : Arni serait un professionnel de la pêche. Et pour bien convaincre son entourage, le jeune garçon qui de toutes façons depuis l’âge de dix ans, faisait  l'école buissonnière, embarqua à quinze ans (il en paraissait dix-huit) sur un chalutier, pour la campagne d'hiver. Au programme morue, flétan et haddock dans l'Océan glacial arctique entre l'ouest de l'Islande et le Groenland. Le labeur est rude mais bien payé. Avec l'argent gagné, il finance sa saison d'été au saumon. Car il est tellement doué avec une canne à mouche, qu'il s'est vite rendu compte qu'il vallait mieux louer, même cher, un parcours de pêche et capturer en toute sérénité plusieurs gros saumons tous les jours, plutôt que passer son temps à jouer à cache-cache avec les gardes et les fermiers sur les bords des rivières pour essayer d'en braconner un par ci par là. A l'époque les fermes marines industrielles de saumons, n'avaient pas cassé les prix, et le saumon était une denrée de luxe. A 1000 Kronurs le kilo (soit environ 15 $ ), les clients ne manquaient pas, et Arni réalisait de substantiels bénéfices tout en s'adonnant à sa passion. A dix-huit ans avec ses économies hivernales et estivales mises bout à bout, il peut louer sa première rivière pour revendre des journées de pêche à des clients. Ce n'est pas une trés bonne rivière, notamment pour les saumons qu'une petite chute à proximité de la mer empêche de remonter trés haut. Qu'à cela ne tienne, avec l'accord du fermier, il fait sauter la cascade à la dynamite. Les résultats sont immédiats, les saumons remontent alors  plus de quinze kilomètres en amont et Arni peut offrir cette fois un trés bon parcours à de nombreux clients. D'autres fermiers font appel à lui pour améliorer leurs rivières, les aménager et surtout les repeupler en saumons. Arni le pêcheur, se transforme en pisciculteur. Dans le garage de son père, il installe des bassins d'élevage de petits saumons, dont il a lui-même pêché les parents et fait éclore les oeufs. Pour alimenter le garage-pisciculture, il détourne l'eau de la ville. En bout de rue, des voisins se plaignent auprès de la Compagnie des Eaux d'un manque de pression dans les robinets. La  rue  est éventrée, heureusement pour lui, on trouvera une vraie fuite et l’enquête du Service des Eaux, s’arrêtera là. Les elfes encore une fois, il en est persuadé, sont venus à son secours et à celui des jeunes saumons qui grandissent en cachette dans le garage. En veillant à ne plus changer l’eau de ses bassins que la nuit, il arrive en deux  ans à élever plus de 50 000 petits saumons. Comme par miracle, les rivières dans lesquelles il les déverse, connaissent les années suivantes des remontées inespérées de saumons adultes. Ses premiers clients-pêcheurs et les fermiers sont aux anges. Après des débuts dignes d’une aventure des Pieds Nickelés,  l’Angling Club Lax-A est lancé.. Aujourd'hui Arni et son épouse Vala sont à la tête d’une petite entreprise qui salarie douze employés de bureau et plus de cinquante guides-accompagnateurs de pêche pendant la saison. Entre le mois de juin et d'octobre 2008, Arni et sa petite entreprise ont ainsi donné satisfaction à plus de 2500 pêcheurs passionnés de saumons et de truites venus du monde entier.


Ses clients sont américains, anglais, allemands, français, italiens, espagnols, suisses et même japonnais. Et comme dans la pêche rien ne vaut le bouche à oreille, et qu'en général ils sont trés satisfaits de leur séjour, ils en parlent à leurs amis et Arni doit tous les ans trouver de nouveaux parcours pour accueillir de nouveaux clients.

 

Lax-á office
Akurhvarf 16
203 Kópavogur
Iceland

Company‘s ID Number: 690589-1419

Tel:  +354 531 6100
Fax: +354 557 6108

 

Staff

 

 PERSONNEL TECHNIQUE     
 arni.jpg   fish_8.jpg

Arni Baldursson
Directeur

 

Toño Puicercús
Ventes en Espagne

 fred.jpg   johann 

Fred Clough
Ventes Amérique du Nord

 

Jóhann Torfi Ólafsson
Ventes 

     
 PERSONNEL ADMINISTRATIF
   

  valegedur.jpg

   elfa.jpg

Valgerður Baldursdóttir
CFO de la société

 

Elfa Dröfn Jónsdóttir
Ventes et administration

 

 

 

 valdi.jpg  svanborg_magnusdottir.jpg  finni.jpg

Þorvaldur Finnsson
Chauffeur

Svanborg S. Magnúsdóttir
Comptabilité 

Þorfinnur Kristjánsson
Assistant